Gustave le Bruxellois

Extrait de l’exposition Moi, Gustave (09/09-28/11/2016)

 

1878

Je nais à Schaerbeek, le 23 juin.

Mon père, Pierre-Arnold, est né le 10 janvier 1839, dans le Limbourg. Le 28 octobre 1868, il a épousé Catherine Backaert, née le 28 novembre 1838 à Schaerbeek.

Papa a été tour à tour cocher, surveillant de travaux, cabaretier, épicier, jardinier ; maman a travaillé comme servante, cabaretière et journalière.

Ma fratrie : Félix-Antoine [1869], Victorine [1870], Émile [1871], Louis [1873], Marie-Élise [1875], Pierre-Félix [1876].

En famille, nous avons habité rue de la Consolation, rue du Noyer, rue Calvin, avenue de la Brabançonne et avenue Louis Bertrand : des Schaerbeekois dans l’âme !

1892-1895

Je suis les cours d’architecture à l’école Saint-Luc de Schaerbeek, où j’obtiens un premier prix.

1896

J’ai la chance de faire un stage dans l’atelier de Victor Horta. Je participe aux projets de la Maison du Peuple et de l’hôtel van Eetvelde.

1897

Je poursuis ma formation à Zurich, dans le bureau des architectes Alfred Chiodera et Theophil Tschudi.

1898

Je participe à la fondation d’une revue d’art décoratif baptisée La Gerbe. J’y publie les dessins de quelques projets modernes avec d’autres artistes, le peintre Albert Ciamberlani, les architectes Paul Hamesse et Paul Hankar.

Mes premières réalisations : Rue Joseph II 148 et 150, Bruxelles.

1899

Je conçois cinq maisons.

1900

Je dessine deux maisons, dont la maison Saint Cyr.

J’obtiens mes premiers brevets d’inventions.

1901

Je conçois quatre maisons.

1902

Je travaille sur huit projets, dont celui de ma maison personnelle, rue Luther 28 à Bruxelles.

1903

Je m’installe à Tournai avec mon frère Félix, également architecte.

1903-1913

En dix ans, j’enchaîne 48 réalisations, dont neuf à Tournai et deux à Ninove.

1914

Je construis mes deux derniers immeubles et en conçois deux autres, que la guerre m’empêchera de réaliser.

1915-1919

Ma mère décède, le 3 décembre 1915.

21 juillet 1916 : Je réponds positivement à l’appel au service de tous les Belges nés après le 30 juin 1876 et avant le 1er juillet 1898. Je rentre comme soldat de 2e classe dans le Corps d’Instruction des Auxiliaires.

12 février 1917 : Je suis mobilisé.

1er octobre 1917 : Je suis à l’hôpital militaire belge de Cap-Ferrat en France.

19 juillet 1918 : Je suis en convalescence à l’hôpital militaire belge de Faverges en Haute Savoie.

19 mars 1919 : Je meurs d’une tuberculose pulmonaire à Faverges. J’ai 40 ans.

16 juin 1923 : Mon corps est exhumé et transféré au cimetière de Schaerbeek avant d’être finalement transféré à Evere.

Photos