Gustave l'enchanteur

Extrait de l'exposition Moi, Gustave (09/09-28/11/2016)

"La maison parfaite sert à voir et être vu. Mes façades s’ouvrent sur des espaces dégagés et attirent le regard par la surprise qu’elles suscitent.

La plus belle de mes audaces constructives ? J’hésite entre l’extravagant hôtel de Georges Léonard de Saint Cyr et les masses animées des immeubles en vis-à-vis, aux coins de l’avenue Louis Bertrand.

Je déstructure, je recompose, je mets en œuvre une autre logique que celle usitée par nombre de mes confrères.

Je choisis une composition qui offre l’évasion au spectateur. Oui, au spectateur, car la ville est comme un spectacle permanent dont les édifices seraient des acteurs timides ou excentriques, taciturnes ou joyeux".